Association de Défense du Clos d'Ambert - ADCA - B.P. 17 - 93161 Noisy-le-Grand Cedex

Projet d'aménagement au Clos d'Ambert

Projet d'aménagement au Clos d'Ambert

 

 

 

Au cours d'une réunion publique organisée par la mairie de Noisy-le-Grand le 3 juin 2008, la mairie a présenté trois projets d'aménagement de la ZAD du Clos d'Ambert, qui se situe au milieu de la zone pavillonnaire. Ces projets prévoient la construction d'un ensemble bâti de 1200 logements répartis sur des immeubles de 6 niveaux (R + 4 + C), dont 35% de logements locatifs sociaux, 40% d'accès à la propriété à taux 0% et 25% de ventes libres. Ces nouvelles constructions représentent environ 4000 à 5000 personnes.

 

La principale différence entre les trois projets était l'emplacement du jardin public :

 

-          Projet n°1 : le jardin public se trouvait au milieu des constructions

-          Projet n°2 : le jardin public se trouvait du côté de la rue de Reims

-          Projet n°3 : le jardin public se trouvait du côté de la rue de Malnoue en face de l'immeuble existant.

 

Voir les trois schémas dans la partie Photos du blog. Ces schémas ont été inspirés des maquettes des trois projets qui étaient exposées à la mairie.

 

Au cours de la réunion, certains Noiséens parmi les 200 personnes (environ) présentes ont exprimé leur mécontentement par rapport au projet lui-même et ont proposé de revenir au projet initial ou bien de diminuer la hauteur des immeubles afin de réduire la densification de la population.

 

Pour rappel, le projet initial prévoyait la construction de pavillons et de petits collectifs pour aménager la ZAD du Clos d'Ambert.

 

Les Noiséens ont été appelés à s'exprimer pour choisir un des trois projets exposés.

 

Les trois projets ont été exposés au premier étage de la mairie centrale. Les Noiséens avaient jusqu'au 20 juin 2008 pour choisir entre les trois projets, soit moins d'une quinzaine de jours. 

 

Face à cette situation, plusieurs habitants du quartier du Clos d'Ambert ont décidé de former un comité (Pour une harmonisation du Clos d'Ambert) afin de permettre aux habitants du quartier de se mobiliser, de manifester leur opposition face à ce projet et de venir nombreux assister à la seconde réunion. Pour agir au plus vite en raison du délai très et trop court, le comité a décidé de faire signé une pétition qui s'opposait aux projets de la mairie mais qui proposait un projet d'aménagement différent et plus harmonieux avec le quartier. Nous avons remis notre pétition à la mairie le dernier jour de la concertation (le 20 juin 2008) avec un courrier d'accompagnement ainsi qu'un croquis à l'attention de Monsieur le Maire.

 

La seconde réunion a eu lieu le 24 juin 2008 et avait pour objet la communication du résultat de la « concertation ». Les Noiséens de la zone concernée sont venus très nombreux à cette réunion (environ 300 personnes). La plupart des Noiséens venu assister à cette réunion ont manifesté leur mécontentement et leur colère face à ce projet d'aménagement de la ZAD. Une tension s'est ressentie et des échanges verbaux électriques ont eu lieu pendant toute la réunion en raison de l'opposition au projet des Noiséens, habitants du quartier.

 

Au cours de cette réunion, monsieur le Maire a communiqué le résultat : 250 personnes se sont exprimées et parmi elles 25% étaient opposées au projet et 75% ont fait un choix entre les trois projets (dont une majorité en faveur du projet n°1, qui prévoyait le jardin public au milieu de la ZAD et des constructions). Monsieur le Maire a mentionné l'existence de notre pétition accompagnée de notre croquis. Il a dit que le projet n°1 retenu prenait en compte certaines observations et remarques. Mais, en réalité, aucune des propositions des habitants du quartier n'a été prise en compte (voir la lettre et le croquis adressés à l'attention de Monsieur le Maire. Sur le croquis, le vert représente la verdure et le jardin public).

 

Suite à la réunion du 24 juin et à la déception des habitants du Clos d'Ambert, qui n'ont pas été écouté, ils ont décidé de se mettre en association pour former l'ADCA (Association de Défense du Clos d'Ambert).

 

Dans le numéro 141 de septembre 2008 de Noisy magazine, un article intitulé « Une concertation efficace » (page 11, cliquer sur le lien svp : http://www.noisy-le-grand.fr/Download/noisy-mag/noisy-magazine-141.pdf) concerne notre quartier. Il présente le projet d'aménagement du Clos d'Ambert comme acquis sans mentionner l'opposition de l'ensemble du quartier du Clos d'Ambert et de ses alentours. Une photo de monsieur le Maire, accompagné de deux maires adjoints, et de quelques personnes, figure à cet article. Cependant, cette photo ne fait pas ressortir le nombre important de Noiséens présents (300 environ) lors de cette réunion dite de « concertation » et mécontents du projet d'aménagement de la ZAD. Et, à part ça, la « concertation est efficace » !

 

Nous remarquons aussi que le dessin figurant à l'article montre un magnifique jardin de 7 000 m². Cependant, ce dessin ne fait pas ressortir la réalité puisqu'il montre uniquement 10% du terrain (69 331 m² au total) et n'informe pas les Noiséens sur ce qu'il y a autour de ce jardin (voir l'article dans Noisy magazine), c'est-à-dire 1200 logements sur des immeubles de 19,6 m de hauteur.

 

A la page 15 du même numéro de Noisy magazine, il apparaît un court article d'information, intitulé « Enquête publique sur le PLU ». Cet article indique qu'une enquête publique, concernant le projet de modification du PLU, se tiendra jusqu'au 3 octobre 2008 inclus à la direction de l'Urbanisme et, invite les Noiséens à s'exprimer. La date de début de l'enquête publique n'apparaît pas dans cet article. Le fait que cette enquête ait lieu montre bien que le projet d'aménagement du Clos d'Ambert n'était pas acquis comme l'article page 11 le laisse sous-entendre.

 

Sur le conseil municipal du 2 octobre 2008, nous pouvons faire les remarques suivantes :

 

-          Le maire adjoint délégué à l'urbanisme, informe les conseillers municipaux « qu'au regard de l'évolution actuelle du marché immobilier, il a été décidé, en accord avec l'Etat, de prolonger de six mois la durée de validité du protocole d'acquisition des terrains du Clos d'Ambert et que par conséquent, il est préférable dans l'immédiat de ne pas procéder à la création d'une ZAC sur le secteur du Clos d'Ambert » (source : le compte rendu du conseil municipal du 2 octobre 2008). Pour information, ce protocole a expiré le 1er octobre 2008.

 

-          le maire adjoint a lu la présentation du bilan de la concertation préalable à la création de la ZAC du Clos d'Ambert. 88 personnes se sont exprimées en déposant leur avis dans l'urne. Le compte rendu n'indique pas si ces personnes étaient en faveur ou bien opposées au projet d'aménagement. Le maire adjoint a également mentionné qu'il avait reçu des pétitions : 138 signatures en faveur du projet, 124 signatures proposant un aménagement différent de la ZAD, ainsi qu'un courrier provenant de l'UFC-Que Choisir 93 Sud.

 

Il en découle que notre pétition (Pour une harmonisation du Clos d'Ambert) opposée aux projets présentés lors de la réunion du 3 juin 2008 et proposant un aménagement du Clos d'Ambert plus harmonieux, n'a même pas été citée, ni prise en compte lors de ce conseil municipal. Pourtant, les habitants qui ont signé cette pétition font partis du quartier concerné par l'aménagement.

 

Peut-on réellement et consciemment parler d'une « concertation efficace » ?

 

En résumé, nous sommes en faveur d'un aménagement de la ZAD du Clos d'Ambert mais, il convient de prendre l'avis des habitants du quartier puisqu'ils y vivent déjà. Si on parle de démocratie, il faut prendre leur avis en tout premier lieu. Ils ont exprimé leur avis à plusieurs reprises depuis juin dernier, et ceci à plusieurs occasions, dont l'enquête publique qui a eu lieu du 2 septembre au 3 octobre 2008. Les habitants du quartier sont donc opposés au projet de la mairie en raison de la densité de la population résultant de ce projet de construction de 1200 logements (soit 5000 personnes environs), de la hauteur des immeubles trop importante (19.6 m) et des nuisances qui en découlent. Les habitants du quartier ont exprimé le souhait d'aménager la ZAD par la construction majoritairement de pavillons et maisons de ville ainsi que de petits collectifs au cœur de la ZAD (2 étages + comble maximum), soit environ 300 à 400 logements maximum.

 

Cette solution permettrait de respecter les Noiséens déjà présents depuis plusieurs décennies. On pourrait ainsi permettre à nos voisins de continuer à vivre dans la ZAD sans être expropriés de chez eux. Les nouveaux habitants pourraient ainsi être logés dignement, dans le respect les personnes et l'environnement, et non pas entassés dans des immeubles en hauteur. On ne peut pas prétexter la rentabilité pour construire des immeubles au lieu de pavillons. Ni nous, ni les nouveaux arrivants, ni même la ville, n'avons besoin de la construction d'une nouvelle cité dortoir et des nuisances qui en résultent.

 

Pour finir, nous tenons à remercier les nombreuses associations, qui nous ont aidé et soutenus dans nos démarches et nos actions. Nous remercions plus spécialement nos amis et voisins :

 

 

-          l'association des Bas-Heurts (l'ADIHBH-V), qui a écrit plusieurs articles détaillés sur notre quartier, nous a conseillé et soutenu

 

www.noisy-les-bas-heurts.com

 

-          l'UFC Que choisir 93 Sud, pour les nombreux conseils et son soutien

 

-          l'association des expropriés de Noisy, pour le soutien qu'elle nous a apporté

 

www.noisylegrand-expropries.com

 

 

Nous remercions également toutes les autres associations ou personnes qui nous ont soutenu, apporté leurs conseils et expériences, qui nous aidé dans notre action.

 

Nous remercions également tous les habitants de notre quartier qui se sont mobilisés depuis plusieurs mois. Ils ont déjà manifesté à plusieurs reprises leur détermination, leur souhait de conserver ce quartier harmonieux avec la zone pavillonnaire, de vivre en sécurité et en toute tranquillité et avec respect.

 

Décembre 2008



13/12/2008

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres