Association de Défense du Clos d'Ambert - ADCA - B.P. 17 - 93161 Noisy-le-Grand Cedex

La commune de NLG lance le nouveau Plan Local d'Urbanisme (PLU)

La commune de Noisy-le-Grand lance le nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU)

 

 

 

 

Suite à l’annulation du Plan Local d’Urbanisme (PLU) de Noisy-le-Grand par le Tribunal Administratif de Cergy Pontoise en juin 2010, la commune de Noisy-le-Grand prépare sa riposte avec le nouveau  PLU. Des réunions d’information ont déjà débuté et se poursuivent jusqu’au 1er décembre 2010. Les dates de ces réunions sont les suivantes :

 

-   Le 23 novembre 2010 dans la salle des Abeilles. L’ADCA était présente à cette réunion ;

Le lundi  29 novembre 2010 à 19h au conservatoire Maurice Paquet – salle Jean Constantin – 1 place de Galliéni ;

-   Le mardi 30 novembre 2010 à 19h au gymnase Louison Bobet – rue de l’université ;

-   Le mercredi 1er décembre 2010 à 19h à la mairie annexe des Richardets – avenue Gabriel Péri.

 

 

Une exposition évaluative sur le PLU était prévue à partir du 25 novembre 2010 à la Villa Cathala. Des membres de l’ADCA se sont rendus sur place le 25 novembre 2010 mais rien n’était installé concernant le PLU de Noisy-le-Grand.

 

 

L’ADCA conseille vivement à toutes les personnes intéressées par l’avenir de notre ville de se rendre à l’une de ces réunions pour soumettre leurs observations dans l’urne prévue à cet effet.

Cependant, le devoir de l’Association de Défense du Clos d’Ambert (ADCA) est de retranscrire ce qui a été dit lors de la réunion du 23 novembre 2010 à laquelle plusieurs de ses membres ont pu assister. Tout d’abord, Monsieur le maire a rappelé l’historique de PLU puis il est revenu sur l’annulation du PLU par le Tribunal Administratif de Cergy Pontoise. D’après lui, le PLU a été annulé sur la forme et non sur le fond. Dès ce moment, il a porté des propos menaçant envers les associations qui feront un recours contre le nouveau PLU de Noisy-le-Grand (=> dépôt de plainte envers ces associations).

 

 

Bien entendu, il n’a apporté aucune explication sur la différence entre le Plan d’Occupation des Sols (POS) actuel et le nouveau PLU. Ni le maire de Noisy-le-Grand, ni les différents intervenants n’ont parlé de l’impact du nouveau PLU sur nos quartiers. L’assemblée a pu entendre tout au long de la réunion que nous avions besoin de logements  pour les noiséens et les gens qui souhaitent s’installer à Noisy. Mais malheureusement, pas un seul mot sur la voirie et les autres services aux noiséens.

 

 

Monsieur le maire a indiqué que Noisy dispose de grands espaces de 300 hectares environ : 274 hectares au Bois Saint Martin, le reste aux bords de Marne. Cependant, monsieur le maire semble oublier que le Bois Saint Martin appartient à des propriétaires privés jusqu’à présent. Cela signifie qu’il compte intensifier la construction d’immeubles à hyper densification sans espace vert.

 

 

Au moment des questions posées par les noiséens sur l’impact du nouveau PLU dans les différents quartiers, et d’après les réponses données qui étaient vagues et non satisfaisantes, nous avons compris que rien ne va changer dans les quartiers, à part la certitude que le souhait de la mairie est plus que jamais d’implanter autant d’immeubles que possible au cœur nos quartiers.

 

 

Diverses questions ont été posées sur la voirie et les trottoirs trop étroits et en mauvais état, le mauvais état et l’insécurité qui règne à l’entrée du RER A à Noisy-Champs – côté Noisy-le-Grand, le stationnement en centre-ville pour les personnes âgées ou handicapés pour obtenir une exonération totale ou partielle, etc. Ces personnes étaient malheureusement déçues car les réponses n’étaient à la hauteur, ou bien trop évasives, ou bien encore ne correspondaient pas à la question posée.

 

 

Finalement, monsieur le maire a indiqué que 3 associations à Noisy-le-Grand sont opposées à tout ce qui bouge à Noisy. Mais, ce ne sont pas les associations qui bloquent tout à Noisy mais plutôt l’attitude du maire à l’égard des noiséens qui fige tous ses projets. En effet, le maire de Noisy a, par exemple, exposé son projet d’aménagement de 1200 logements au Clos d’Ambert en juin 2008 et a demandé aux noiséens de choisir entre 3 aménagements différents. Cependant, les noiséens lui ont exprimé à plusieurs reprises, depuis cette date et jusqu’à ce jour, que ces 1200 logements sont inacceptables et irréalistes dans les 7 hectares du Clos d’Ambert à travers des réunions et des pétitions. Seulement, si monsieur le maire prenait le temps d’écouter les noiséens et prenait en considération leur avis, ses projets ne seraient pas bloqués à l’heure actuelle et les associations de défense ne seraient pas là pour défendre les intérêts des habitants des différents quartiers et qui se sentent lésés et inexistants aux yeux de la mairie.

 

 

Le dernier exemple en date est la première réunion sur le nouveau PLU de Noisy-le-Grand qui a débuté par des menaces envers les associations et qui s’est achevée par des accusations injustes proférées à l’égard des associations. Qui bloque réellement les projets d’aménagement à Noisy-le-Grand ? Cette situation ne saurait changer la détermination des associations de défense des différents quartiers de Noisy.

 

 

Si vous ne voulez pas du bétonnage dans tout Noisy, nous vous invitons à participer à ces réunions d’information sur le nouveau PLU et mettre vos observations dans l’urne prévue à cet effet car c’est vous qui décidez de l’avenir de l’avenir de notre commune.

 

 

 

Novembre 2010



28/11/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres