Association de Défense du Clos d'Ambert - ADCA - B.P. 17 - 93161 Noisy-le-Grand Cedex

Avalanche permis de construire s/ le terrain du Clos d’Ambert

Une avalanche de permis de construire sur le terrain du Clos d’Ambert dans le quartier du Marnois à Noisy-le-Grand

 

 

 

En revenant de vacances, les noiséens vivant dans le quartier du Marnois - Clos d’Ambert ont eu la mauvaise surprise de découvrir une avalanche de permis de construire délivrés par l’ex maire de Noisy-le-Grand sur le terrain du Clos d’Ambert. Comme vous l’aurez compris, de nombreux permis de construire sont apparus sur le terrain du Clos d’Ambert fin juillet et le 11 août 2015, en pleine période de congés d’été. Les entreprises concernées par les permis sont les suivantes :

 

-         3F (logements sociaux) : 1 permis de construire dans la rue de la Justice et 1 autre Rue de Malnoue

-         SAS Geneton (petite entreprise) : 1 permis de construire dans la rue de Reims.

-         SOCAREN (entreprise dont le président du Conseil d’Administration n’est autre que Miche Pajon) : 1 permis de construire dans la rue de Malnoue apparu il y a quelques jours.

 

Auparavant, trois permis avaient été affichés en mars 2015 pour BNP Paribas Immobilier et le groupe Société Générale et Icade.

 

Tous ces permis de construire sont apparus sur le terrain du Clos d’Ambert une fois que Michel Pajon venait de perdre son titre de maire de Noisy-le-Grand suite à un jugement rendu par le Conseil d’Etat le 17 juin 2015 ayant reconnu que des manœuvres frauduleuses avaient permis sa réélection en mars 2014. En réalité, Michel Pajon, dans un acte désespéré et afin de punir les noiséens, a délivré de très nombreux permis de construire avant de quitter contraint la mairie de Noisy-le-Grand. Rappelons que Michel Pajon a été obligé de quitter sa fonction de maire de notre commune le 22 juin 2015. Ces permis ont été affichés très tardivement par rapport à leur date de délivrance et en pleine période de congés d’été, cachés par des arbres ou bien des camions. Cette manœuvre calculée vise à dissimuler volontairement aux noiséens l’existence de ces permis de construire afin que ces derniers ne puissent plus les contester pendant le délai légal.

 

Heureusement, la vigilance de votre Association, l’ADCA, a permis de déceler à temps les cachoteries concoctées par Michel Pajon. Nous avions anticipé une manœuvre de sa part pendant l’été et nous nous sommes organisés de manière à découvrir les dates et heures d’affichage de tous les permis. Aussi, pour chaque permis nous avons effectué un recours contentieux par le biais de notre avocat ou gracieux auprès du président de délégation de la mairie de Noisy-le-Grand et des autres autorités de l’Etat concernées.

 

Mais, les noiséens ne sont pas dupes. Ils ont parfaitement compris que M. Pajon leur a menti, les a trompé pendant des années, a fait usage de manœuvres frauduleuses et illégales et que son but est de détruire les zones pavillonnaires de Noisy-le-Grand et d’implanter des zones d’urbanisation massive, ce qui aura bien entendu des conséquences désastreuses et catastrophiques sur les différents quartiers actuellement pavillonnaires comme le Marnois – Clos d’Ambert. Nous devons nous battre pour que dans nos quartiers l’insécurité et les impacts négatifs ne règnent pas dans nos quartiers (impacts environnementaux, infrastructures insuffisantes, nuisances sonores, nuisances sanitaires, risques sur la santé des habitants, stationnements et circulation etc).

 

Par ses actes, Michel Pajon, l’ex maire de Noisy-le-Grand, a agit contre les noiséens et a dissimulé aux habitants du quartier du Marnois - Clos d’Ambert et ses environs la délivrance d’une avalanche de permis de construire sur le terrain du Clos d’Ambert.

 

Son projet d’aménagement de 1200 logements sur le terrain du Clos-d’Ambert est un projet irraisonnable, qui a des impacts négatifs sur notre quartier, et qui a été contesté à maintes reprises par les noiséens du Marnois - Clos d’Ambert et ses environs depuis 8 ans. Michel Pajon a profité de ses derniers jours à la tête de mairie de Noisy-le-Grand pour faire du mal et punir les noiséens. Cependant, l’ex-maire prétend que son projet monstrueux est pour les noiséens. Mais, il oublie qu’il a laissé notre quartier et notre ville à l’abandon depuis vingt ans au profit des acquisitions immobilières faisant ainsi de notre mairie une vaste agence immobilière. Les noiséens qui assistent aux conseils municipaux ont clairement remarqué qu’en matière d’urbanisme, Michel Pajon n’a fait que d’acheter nos maisons pour les détruire ou instaurer des périmètres d’étude afin de détruire nos quartiers pavillonnaires.

 

L’ex maire de Noisy-le-Grand, Michel Pajon a instauré treize périmètres d’étude sur le territoire de notre ville. 90% de ces périmètres d’étude ont pour objectif la destruction de nos maisons au profit d’une urbanisation massive de nos quartiers sans aucune considération pour les avis de milliers de noiséens qui se sont fermement opposés à sa politique en matière d’urbanisme.  Dans son tract de campagne, il indique vouloir offrir aux noiséens un cadre de vie harmonieux avec 25 % d’espaces verts publics dans la ville. Mais, il leur a caché le fait qu’il a délivré dans la précipitation des permis de construire pour des immeubles de six étages au cœur d’un quartier pavillonnaire asphyxiant ainsi les pavillons existant.

 

En novembre 2010, lors de la deuxième réunion pour le nouveau PLU et en réponse à une question de l’ADCA, l’ex-maire de notre commune a déclaré devant une assemblée d’environ 300 noiséens que le nouveau PLU représentait un formidable changement en citant l’exemple du terrain Clos d’Ambert en précisant que les nouvelles constructions ne dépasseraient pas 3 étages en face des pavillons autour du terrain Clos d’Ambert. Cette affirmation mensongère a été reprise par Serge Epinard, l'ex maire adjoint chargé de l’urbanisme, en novembre 2013 dans un article de Noisy magasine. En effet, dans cet article, il indiquait que les constructions en face des pavillons (rues de Reims et Justice) ne dépasseraient pas 3 étages afin d’éviter une rupture totale entre la zone pavillonnaire et les nouvelles constructions. Cette information mensongère figurait également sur le site Internet de la ville. Aujourd’hui, la vérité est tout autre puisque Michel Pajon a délivré des permis de construire de 6 étages dans la rue de Reims et de 18m de hauteur dans la rue de la Justice.

 

Concernant le projet de la pointe de Gournay, Michel Pajon avait annoncé un projet d’aménagement de 500 ou 600 logements. On se retrouve avec 900 logements maintenant.

 

Aussi, concernant les travaux de l’avenue Charles de Gaulle, Michel Pajon avait fait distribuer un tract d’information relatif à la circulation temporaire à double sens dans la rue de Malnoue pendant les travaux de 4 mois. Au final, la circulation est toujours à double sens dans la rue de Malnoue. Ce qui était temporaire est devenu définitif pour le confort de Michel Pajon qui fait construire sa maison avenue Charles de Gaulle alors qu’un groupe scolaire est à proximité de la rue de Malnoue et que la sécurité de nos enfants a été mise en danger par l’instauration de la circulation à double sens.

 

L’ex maire de Noisy, Michel Pajon, fait actuellement campagne avec un slogan faisant croire aux noiséens qu’il souhaite leur offrir un cadre de vie harmonieux. Aujourd’hui, il prône le bétonnage massif de notre ville surtout dans les zones pavillonnaires. On peut alors se demander si nous n’avons pas tous été collectivement les victimes d’une arnaque. Le bétonnage, critiqué par Michel Pajon en décembre 1991, est une goutte d’eau dans l’océan comparé au bétonnage qu’il pratique aujourd’hui dans notre commune. Il a éliminé tous les espaces verts de Noisy pour bétonner. Notre commun manque cruellement d’espaces verts et d’aires de jeu pour nos enfants. Les seuls espaces verts de la commune sont les bords de Marne (espace naturel) et le bois Saint Martin qui est une propriété privée et donc non accessible aux noiséens.

 

En espérant que le 20 septembre, nous aurons un(e) maire qui respecte les noiséens et leurs avis, et qui fera tout pour Noisy et ses habitants afin d’améliorer leur cadre de vie qui se détériore actuellement et depuis plusieurs années.

 

 

  

Septembre 2015



01/09/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 50 autres membres